De l’importance de l’information internationale

Montréal, 8 février 2018 – Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC-CSN) et la Fédération nationale des communications (FNC-CSN) sont préoccupés par l’annonce des nouvelles orientations de la direction de Radio-Canada relatives à la couverture internationale, notamment par la fermeture du bureau de Beyrouth.

C’est une décision qui aura sans doute des conséquences sur la couverture médiatique de cette région, sachant que le Moyen-Orient est le centre de gravité de multiples situations qui ont un impact direct sur notre monde. Les conflits en Syrie, en Irak, en Israël-Palestine, au Yémen, ainsi que les tensions en Iran et en Turquie sont d’une importance capitale dans la compréhension de la géopolitique par les Canadiens.

La fermeture du bureau d’Amérique centrale faisait déjà craindre que la direction favorise dorénavant les déplacements ponctuels au détriment des affectations de correspondants permanents. Sans ces derniers, nous nous couperions d’un regard profond sur le monde.

Radio-Canada est le seul média national qui s’est toujours distingué par une couverture politique internationale régulière et en profondeur. Notre diffuseur public est-il en train de perdre sa particularité ? Nous sommes en droit de nous interroger.

Le SCRC et la FNC ont acheminé aujourd’hui une demande de rencontre avec Michel Bissonnette, vice-président principal aux services français de la SRC, pour discuter de cette décision et avoir une idée plus précise des orientations de la direction en matière d’information internationale. Cette question nous tient particulièrement à cœur.

Nous vous tiendrons au courant de la suite de ce dossier.

Laisser un commentaire